"Personnalité numérique : tout citoyen a le droit de vivre et mourir sur internet par la création et le retrait des données numériques qui le concernent."

"Dans le prolongement de l’article 6 (« Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique. ») de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, je propose donc de reconnaître et de définir la Personnalité numérique, droit fondamental et universel de tout citoyen de vivre et mourir sur internet, comme suit : Personnalité numérique : tout citoyen a le droit de vivre et mourir sur internet par la création et le retrait des données numériques qui le concernent."

www.innovativity.org - 14 septembre 2010

http://www.innovativity.org/petitio...

"Une empreinte numérique dès la naissance ?"

"La firme de sécurité informatique AVG affirme que six mois est l'âge moyen des bébés dont les parents leur construisent une présence en ligne. À deux ans, AVG indique que 81 % de ces enfants ont déjà une certaine empreinte numérique sur le net et que 7 % des bébés possèdent une adresse courriel.... AVG rapporte que 23 % des foetus auraient une échographie mise en ligne avant leur naissance."

techno.branchez-vous.com - 7 octobre 2010

http://techno.branchez-vous.com/act...

"La vie numérique continue après la mort"

"Alliance & Vie S.A.S. a ainsi mis en place un système permettant de prévoir l’envoi de messages à ses proches après son décès. Ces messages peuvent être symboliques (transmission de souvenirs numérisés, d’anecdotes ou de secrets de famille) ou utiles (copies de documents importants tels que contrats d'assurances et actes notariés, identifiants et mots de passe de services de messagerie, réseaux sociaux, blogs… accompagnés d’instructions sur la marche à suivre pour les proches)."

lavienumerique.com -12 Octobre 2010

http://www.lavienumerique.com/artic...

Moralité : Même la création d'un article dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme ne résoudra pas les cas "prénatal" et "post-mortem" !