Blog des enfants du numérique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 14 mars 2011

Le combat continue

  • Émission dédiée à la problématique du haut débit en zone rurale : Zappez +Net du 12 mars 2011

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=dijon_zappez&video_number=0

ou http://www.dailymotion.com/video/xh...

avec la présentation de Net-Iki (http://www.net-village.org/net-iki/ et des Enfants du Numérique (www.lesenfantsdunumerique.fr) :

  • Les Webs du Gévaudan : "THD rural cherche « aménageur »…désespérément !"

http://websdugevaudan.wordpress.com...

  • Numericuss : "Pour l’inscription d’un service universel haut débit dans les prochaines débats électoraux"

http://numericuss.com/2011/03/06/po...

  • et bientôt la création d'un Campus THD (Très Haut Débit) à l'initiative de Numericuss.

vendredi 25 février 2011

Les opérateurs reconnaissent l'inadéquation des technologies palliatives à l'ADSL et à la fibre optique

"« Si j’étais élu local, je raisonnerais davantage fibre optique que WiMAX. Notre modèle ne peut marcher qu’en zone urbaine » aurait déclaré Marc Taïeb "directeur général de Bolloré Télécom.

L'avenir du WiMAX est-il de plus en...

lundi 6 septembre 2010

RuraliTIC - Territoires numériques

30 & 31 août 2010 à Aurillac
2 jours de conférences et tables rondes autour des TIC en zone rurale.

e-alsace :

La montagne :

http://www.lamontagne.fr/editions_l...

Le café pédagogique :

http://www.cafepedagogique.net/lexp...

La Gazette des Communes
http://infos.lagazettedescommunes.c...

Beaucoup de témoignages et d'avis sur l'aménagement numérique, peu d'informations nouvelles mais elles sont d'importance :

  • Bruno Janet (France Telecom) a précisé que la rentabilité du très haut débit en zone rurale est possible, car le "ticket d'entrée est faible".

Autrement dit, le discours omniprésent sur la non-rentabilité des zones rurales dans la carte très haut débit est un leurre. Tout comme la "promesse" de satellite très haut débit, quand JF.Fremaux d'Eutelsat indique que le développement de leur projet satellite très haut débit nécessite des aides publiques.

  • Pierre Morel-A-L'Huissier, député de Lozère, a déposé une proposition de loi pour la création d'un "Fonds d'amortissement" pour couvrir l'ensemble du pays en très haut débit.

http://www.clubparlementairedunumer...

  • RuraliTIC a permis la rencontre grandeur nature de membres des associations qui militent pour le haut-très haut débit :

Pascal de NetIki : http://lutte-contre-56k.blogspot.co...

et Pierre des Webs du Gévaudan : http://websdugevaudan.wordpress.com...

http://picasaweb.google.fr/10314799... A suivre...

mardi 3 août 2010

Lobbying et publicité, piliers du pouvoir

La Dépêche.fr

"Le satellite toulousain qui va booster Internet"

Publié le 02/08/2010 08:14

http://www.ladepeche.fr/article/201...

"Ka-Sat, c'est son nom, trône dans le hall d'intégration Astrolabe 1, au sud-est de Toulouse, dans les locaux d'Astrium. Six tonnes de technologie embarquée, pour le plus gros satellite européen de télécommunications. C'est le fleuron de l'entreprise, un beau bébé pour lequel Eutelsat a déboursé 400 m€, lancement compris, et qui projettera ses ondes sur l'Europe et le Maghreb, à 9°Est de longitude en orbite géostationnaire. Eutelsat mise sur ce trésor de technologie pour développer son offre Internet par satellite, baptisée «Tooway». ... En avril 2011, ce sont potentiellement 30 millions de foyers européens et nord-africains, qui pourront profiter du très haut débit, jusqu'à 10 mégas. ... EADS-Astrium mettra en orbite en novembre 2010 un nouveau satellite qui pourra permettre à 250 000 foyers privés d'Internet haut débit de recevoir jusqu'à 10 mégas."


De 30 millions de foyers à 250 000...la publicité est trompeuse pour les lecteurs non avertis. Ka-sat a une bande passante de 70 Gbps, divisés par 10 Mbps par abonné : il reste seulement 7 000 abonnés à 10 Mbps garantis, et non 250 000 usagers, et non 30 millions.

Et cette belle publicité oublie - comme par hasard - de mentionner les quotas sur les volumes de données échangées qui seront appliqués ! Et quel sera le taux de contention pour maximiser les recettes de l'opérateur de satellite Eutelsat, et de ses distributeurs Tooway ? 1 pour 36 !!! Avec un taux de 1 pour 1, c'est un débit garanti, avec un taux de 1 pour 8 ou 1 pour 10 c'est correct, mais là Ka-Sat est clairement promis à saturation avant même le lancement. Quant au débit montant ? Nulle trace dans les publicités.


Heureusement que tous les usagers potentiels ne sont pas dupes : je vous propose de lire les excellentes analyses proposées sur Ariase : http://www.ariase.com/fr/forum/toow....

Quelques extraits :

"Quoique, si l'on doit prendre les annonces à la lettre, il y aura de la déception à l'arrivée: "Avec une capacité totale de plus de 70 Gigabits par seconde, KA-SAT portera à plus d'un million le nombre de foyers pouvant être connectés à l'Internet avec des débits et des prix comparables à ceux de l'ADSL2." Le débit nominal de l'ADSL2 étant de 8Mbps, ce ne seront guère que 8750 (7G/8M) abonnés qui bénéficieront de ce débit eu égard à la bande passante disponible.

Inversement, cette bande passante de 70Gbps partagée entre 1 million de connexions aboutit à environ 70Kbps en débit moyen de chaque connexion ...... soit quand même mieux que du bas-débit (56K) "

"Prévu dans un premier temps comme devant être positionné sur l'orbite 13° Est d'Hotbird, Eutelsat annonce désormais qu'il localisera son futur satellite KA-SAT, à la position 9° Est. L'objectif étant pour Eutelsat de pouvoir proposer une offre "triple-play" incluant l'internet, la VOIP et la VOD via le satellite KA-SAT (9°E), combiné à un bouquet TV apporté par la constellation Hotbird (13°E). ;;; -> S'il s'agissait réellement de triple-play, ta discussion sur le pointage pour la réception TV serait sans objet, puisque tous les signaux passeraient par le flux IP, ce qui n'est pas le cas ici. "

"Si l'on compare le nombre de clients pour ASTRA2Connect/Tooway ça se compte en dizaines de milliers en Europe actuellement, face aux dizaines de millions des clients abonnés aux chaines TV. Donc avec le satellite KA-SAT, il est peut-être plus question pour Eutelsat de "vendre" la bande Ka aux utilisateurs actuels de bande Ku, que le contraire. Avec comme nouveau marché à développer: la VOD, de nouvelles chaines HD (et demain en Ultra HD), les chaines locales, la 3D, etc... Car toutes ces (r)évolutions (?) de la TV de demain, ne seront accessibles à tous que par le satellite, et pas toujours par la TV ADSL car la bande passante disponible n'est pas toujours compatible avec une offre TV parfaite (sans saccades) surtout en HD. Mais tout changera évidemment quand la fibre optique sera partout disponible."

"Eh, elle est pas belle la vie? Voilà qu'après Nordnet et Vivéole, c'est au tour de SHD/SFR d'obtenir lui aussi le label officiel "Haut Débit pour Tous". Faut dire qu'avec ce type de label qui fleure bon le Terroir (lieu très propice à l'éclosion des fameuses "zones blanches"), c'est comme à l'émission TV "L'école des Fans", tout le monde obtient la note 10..."


ou encore cet article sur les conséquences pour les usagers actuels d'Internet par satellite Tooway :

Internet par satellite

"Changement de position pour le satellite KA-SAT, l'avenir du service Tooway"

07/05/2010

http://www.internetparsatellite.net...

"Si l'ensemble du service Tooway est déplacé sur le satellite KA-SAT, ces quelques degrés de différences vont nécessiter la ré-orientation des antennes des abonnés Tooway vers la position 9° Est. Par ailleurs, cette ré-orientation les privera de la réception TV à 19,2° Est (Canalsat, TNT par satellite, chaînes diffusées en clair, etc), à moins d'installer un support double-têtes différent pour recevoir les 2 positions satellitaires simultanément, voire une nouvelle antenne dédiée à la réception TV.

En revanche, si le service Tooway persiste également sur le satellite Hot Bird 6 à 13° Est pour les abonnés antérieurs au lancement du satellite KA-SAT, il est a parier qu'une offre d'évolution sera proposée pour migrer vers des offres d'accès Internet par satellite plus rapides grâce aux débits prévus sur KA-SAT.

Une question se pose : qui payera la ré-orientation de l'antenne chez l'abonné ?"


et encore cette judicieuse remarque :

"C'est complètement stupide de doubler les débits si les quotas ne sont pas doublés, triplés, ou supprimés; Encore une pantalonnade de la poudre aux yeux "

2 juillet 2010 : http://www.ariase.com/fr/news/nordn...

dimanche 1 août 2010

Appel à mobilisation

Le haut-très haut débit dans les zones rurales, vu par la Secrétaire d'État à la Prospective et à l'Économie Numérique :

sur Localtis.info

"Grand emprunt et satellite : Nathalie Kosciusko-Morizet présente les enjeux

publié le 29 juillet 2010

"Ne l'appelez plus grand emprunt mais investissements d'avenir", a nuancé la secrétaire d'Etat chargée de la prospective et du développement de l'Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, ce 29 juillet à Paris. Au cours d'un petit-déjeuner, l'association 3i3s (International Independant Institute for Space and Satellite Solutions) a réuni une quarantaine de grands (Thales, Eutelsat, Astra...) et plus petits acteurs (Vivéole, NordNet...) pour "mobiliser le secteur spatial qui a peu répondu aux concertations publiques en cours sur le volet numérique des investissements d'avenir", selon son président, Philippe Boissard.

Le satellite, pilier du numérique

"Le satellite est présent sur les deux piliers du numérique. Il est du côté des infrastructures et aussi du côté des services, des usages et des contenus", a d'abord souligné la secrétaire d'Etat. Concernant les infrastructures - auxquelles deux milliards d'euros sont consacrés dans le cadre de ces investissements d'avenir -, Nathalie Kosciusko-Morizet a rappelé les deux volets prévus pour le déploiement de la fibre optique en France : le volet A est destiné aux opérateurs sous forme de prêts ou prises de participation (à hauteur d'un milliard), tandis que le volet B est plutôt fléché vers les collectivités sous forme d'aide d'Etat (subvention publique) dans le cadre de partenariats avec les opérateurs (pour 750 millions). Quant au volet C, il concerne les autres technologies, donc le satellite, et la montée en débit des territoires. "C'est surtout sur ce dernier volet que se focalise la pression des élus territoriaux, ce qui pourrait conduire à augmenter l'enveloppe de 250 millions d'euros initialement prévue", a reconnu la secrétaire d'Etat. Un débat persiste, en effet, au sein du gouvernement sur l'usage de ces fonds. Certains voudraient financer un unique projet satellitaire (Megasat ?) qui permettrait de réserver de la bande passante pour des services publics et in fine l'accès de la population au haut débit sur tout le territoire. "Outre le fait que la puissance publique ne peut décider pour les collectivités, ce n'est pas la priorité des élus locaux", a commenté Nathalie Kosciusko-Morizet, également maire de Longjumeau (Essonne). D'autres au gouvernement plaident pour des projets plus modestes et multiples garantissant la montée en débit des zones rurales et isolées dans l'attente de l'arrivée de la fibre. "La décision n'est pas prise à ce jour et c'est le Premier ministre qui tranchera. Nous avons donc besoin de faire une consultation publique, lancée dès la rentrée de septembre, pour recenser les technologies alternatives disponibles et les comparer", a-t-elle annoncé. "D'ailleurs, si les appels à projets concernant les volets A et B sont prêts depuis quinze jours, ils ne seront également lancés qu'en septembre et non fin juillet, comme prévu. Ils doivent être validés en commission parlementaire et c'est un peu encombré actuellement", a révélé Nathalie Kosciusko-Morizet, pour dissiper les polémiques.

Une consultation publique en septembre

Concernant les usages, le satellite reste souvent cantonné à trois services principaux : la météorologie, les applications militaires et la télévision. Pourtant, la technologie spatiale peut être mobilisée sur certains des neuf axes définis pour les futurs appels à projets "usages du numérique", dotés de 2,5 milliards d'euros : télémédecine, e-éducation, ville numérique… "Ce que nous recherchons par la consultation publique et les appels à projets, c'est à associer au sein de consortiums des petites et des grandes entreprises autour de projets industriels afin de développer des services et garder des emplois en France et en Europe ", a répété la secrétaire d'Etat. Celle-ci a, au final, invité les acteurs du satellite à lancer une campagne de communication grand public, dans le contexte porteur du déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT). "Le satellite souffre d'une mauvaise image dans l'opinion. Les élus sont très réticents au déploiement de grandes paraboles blanches sur les façades des immeubles, souvent associées au logement social et donc peu valorisantes. Dans les débats sur la TNT, j'ai été conduite à les convaincre que ce critère esthétique n'était plus pertinent. En revanche, il reste à combattre la représentation culturelle que le satellite est une technologie plus fragile que le filaire. Il faut lutter contre l'idée que le satellite c'est pour les ruraux, donc c'est un deuxième choix, alors que la fibre optique c'est pour les urbains, donc c'est mieux", a conclu Nathalie Kosciusko-Morizet. "Le satellite est fiable à 99,9%. D'ailleurs, il est utilisé en back-up pour les interventions chirurgicales", a réagi Philippe Boissard, semblant déjà répondre au conseil de la secrétaire d'Etat.

Luc Derriano / EVS"

http://www.localtis.info/cs/Content...

En attente de vos commentaires...

mercredi 14 juillet 2010

Le Pays Nivernais Morvan lauréat pour un Pôle d'Excellence Rurale Numérique

"Le nouvel Internet constitue le plus stimulant des défis... Il constitue un ferment démocratique, un mode de partage de la culture, il rend possible la nouvelle donne de l'intelligence collective... Si les territoires s'en emparent, il redistribuera les cartes de la géographie française »: fidèle à ses convictions exprimées dans « Le défi numérique des territoires – Réinventer l'action publique » (Éditions Autrement), ouvrage dont il a coordonné l'élaboration en 2007, Christian Paul a lancé le Pays du Nivernais-Morvan, dont il est président, dans le projet d'un Pôle d'Excellence Rurale Numérique."

...
''Généraliser des usages existant déjà à petite échelle et en inventer de nouveaux :
Le développement de télécentres dans toutes villes, l'ouverture de relais accueil de services publics « visio-guichets », la création d'un réseau de professionnels pour construire une offre de transport partagé, la mise en ligne d'un portail « communicationnel », la "réinvention" d'une Université rurale moderne, le développement des consultations médicales à distance, de la téléassistance, de la vie scolaire numérique, un camion de tournée vidéo numérique qui se déplacerait dans les villages et proposerait la numérisation des archives des particuliers, des galeries numériques pour les musées, de nouveaux services aux touristes, une plateforme de commercialisation de produits locaux: autant de projets portés par les collectivités ou des entrepreneurs privés...''

http://www.gensdumorvan.fr/territoi...

http://pernumerique.over-blog.com/

mercredi 30 juin 2010

Prise de Contact pour Les Assises Citoyennes "Une ruralité en très haut débit", RuraliTIC, 30-31 août 2010

Voici la liste des collectifs et amis Internet contactés pour partager avec nous les Assises citoyennes. Elle sera mise à jour régulièrement.

  • Trés) Haut Débit et Ruralité

http://mlebon.typepad.com/hd_rural/...

  • AveyronAdsl

http://aveyronadsl.free.fr/index.ph...

  • Le Très Haut Débit à Bouffémont

http://treshautdebitbouffemont.word...

  • C@dsl 52

http://www.cadsl52.fr

  • Collectif 88 Internet pour tous

http://www.collectif88.fr

  • Collectif des délaissés du haut débit (en Limousin )

http://zo87.info

  • Collectif-IT

http://alainbaritault.wordpress.com

  • Images 48

http://www.images48.fr

  • Internet haut débit au milieu des vignes

http://haut-debit-saint-bauzille.tu...

  • Jean-Michel Billaut

http://billaut.typepad.com

  • Les Sources de l’Info : parution de l'article le 2/07/10

http://www.lessourcesdelinfo.info

  • www.mayenne.org

http://association.mayenne.org/inde...

  • Le Drennec ADSL

http://drennecadsl.free.fr/

Mise à jour : 23 juillet 2010

mardi 29 juin 2010

"Une ruralité en très haut débit pour quoi faire ?"

Avec son accord, voici un relais de Pierre Ygrié qui propose des Assises citoyennes sur le thème "Une ruralité en très haut débit pour quoi faire ?" via un Atelier dédié à l'occasion de RuraliTIC :

"Organiser des assises citoyennes pour, ensemble, réfléchir à la façon dont le numérique pourrait nous permettre d'imaginer demain, ne serait-ce pas un superbe challenge ?"

Rendez-vous de lecture billet et commentaires : http://websdugevaudan.wordpress.com...

Si vous êtes d'accord avec son contenu, vos compléments, idées et propositions sont attendus !